Lub: Fontainbleu, France
Nom du livre: What I Believe/woran ich Glaube
Auteur: Jacqueline de Romilly de l'Académie française
Date: décembre 2013

Groupe: premier cercle de lecture du vendredi

Français: Jacqueline de Romilly a été la première femme-professeur au Collège de France, la première femme élue à l'Académie des inscriptions et belles lettres et en 1988, la deuxième femme à l'Académie française. Elle est une helléniste bien connue, spécialiste de la civilisation et de la langue grecques; elle est l'auteure de nombreux ouvrages sur l'historien Thucydide, sur Eschyle et Euripide's Theatre et sur la guerre Péloponnèse.

"ce que je crois" est un livre posthume. Il a été écrit après 1968 événements en France à un moment où les esprits étaient pleins de doutes; Il y a eu une crise universitaire, une crise sociale, une crise de valeur … Pleinement consciente de l'agitation de notre temps, Jacqueline de Romilly a souhaité partager avec nous sa réaction face à cette crise, sa foi en la virilité, ses pensées, sa liberté, son goût pour la vérité et le droit-en un mot ses convictions.

Ce court-livre est divisé en 4 chapitres:

-Comment les Grecs ont été émerveillés par la lumière, synonyme de vie et de leur littérature. Elle loue que compréhension est le plus important et le plaisir de rendre les choses compréhensibles.

-puis elLe loue civisme et les valeurs essentielles sur lesquelles elle est fondée et qui permettent de vivre ensemble: respecter toutes les lois et la légalité. En outre, l'enseignement est le même que l'éducation. Comme elle dit "vous n'êtes pas né un homme, mais vous apprenez à devenir un"

-Après cEla, elle explique comment la littérature apporte des joies et du bonheur, parce qu'elle aide à devenir un homme. Littérature est le lieu où la communication est la mieux partagée.

-Enfin, le passé doit être transmis pour enrichir la modernité.

Ce livre est facile à lire.

Il montre une nouvelle forme d'humanisme. C'est vraiment réel; C'est à la fois une leçon de civisme et d'espérance et cela devrait être un exemple pour beaucoup de gens.

Jacqueline de Romilly a été la première femme-professeur au Collège de France, la première femme élue à l'Académie des inscriptions et belles lettres et en 1988, la deuxième femme à l'Académie française. Elle est une helléniste bien connue, spécialiste de la civilisation et de la langue grecques; elle est l'auteure de nombreux ouvrages sur l'historien Thucydide, sur Eschyle et Euripide's Theatre et sur la guerre Péloponnèse.

"ce que je crois" est un livre posthume. Il a été écrit après 1968 événements en France à un moment où les esprits étaient pleins de doutes; Il y a eu une crise universitaire, une crise sociale, une crise de valeur … Pleinement consciente de l'agitation de notre temps, Jacqueline de Romilly a souhaité partager avec nous sa réaction face à cette crise, sa foi en la virilité, ses pensées, sa liberté, son goût pour la vérité et le droit-en un mot ses convictions.

Ce court-livre est divisé en 4 chapitres:

-Comment les Grecs ont été émerveillés par la lumière, synonyme de vie et de leur littérature. Elle loue que compréhension est le plus important et le plaisir de rendre les choses compréhensibles.

-puis elLe loue civisme et les valeurs essentielles sur lesquelles elle est fondée et qui permettent de vivre ensemble: respecter toutes les lois et la légalité. En outre, l'enseignement est le même que l'éducation. Comme elle dit "vous n'êtes pas né un homme, mais vous apprenez à devenir un"

-Après cEla, elle explique comment la littérature apporte des joies et du bonheur, parce qu'elle aide à devenir un homme. Littérature est le lieu où la communication est la mieux partagée.

-Enfin, le passé doit être transmis pour enrichir la modernité.

Ce livre est facile à lire.

Il montre une nouvelle forme d'humanisme. C'est vraiment réel; C'est à la fois une leçon de civisme et d'espérance et cela devrait être un exemple pour beaucoup de gens. Club: Melbourne, Victoria, Australie

 

Allemand: Jacqueline de Romilly la guerre meurent Erste Frau, Die am Collège de France zum professeur ernannt wurde, Die Erste Frau in der «Académie des inscriptions et belles-lettres» und 1988 die in die Académie française aufgenommen wurde. Bekannte und renommierte Spezialistin für altgriechische Sprache und Literatur, Verfasserin zahlreicher Werke, wie zum Beispiel über Thukydides, das Theater Äschylus und Euripides und die Peloponnesischen Creeke.

 

«Woran ich Glaube» ist nach ihremTod Erschienen, Sie Chapelier das Buch im Zuge der Ereignisse der Revolution 1968 geschrieben, als sich allgemein Zweifel erhoben: AM Akademischen système, AM sozialen, an den Werten … Im Bewusstsein des Unbehagens der Zeit hat uns Jacqueline de Romilly dans diese kurzen, leidenschaftlichen texte mitteilen wollen, a été Ihr in dieser Krise klar geworden guerre: Ihr Glauben an den Menschen, dessen MVerstand, Seine Freiheit und Fähigkeit zum wahren und Überzeugungen.

 

Das Buch ist wie folgt in Vier Kapitel eingeteilt:

-DIe Faszination der Griechen vom Licht, synonyme des Lebens und ihrer Literatur. Sie betont Die Bedeutung des Forschens und die Freude, Wissen weiterzugeben.

-Die Bedeutung der grundlegenden Werte, auf denen menschliche Zusammenleben beruht: Einhaltung der Gesetze und der Rechtlichkeit, der Wert des Unterrichts, der mit Erziehung einhergehenre, denn «Man wird nicht ALS, im vollsten Sinne geboren, Man lernt «es zu werden».

-Die wohltuende Wirkung der Literatur, Die zur Menschwerdung beiträgt, als idéaler ORT der Kommunikation.

-Die Notwendigkeit Vergangenes zu bewahren, Umm daraus für die Zukunft zu Lernen.

Das Buch ist Leicht zu lesen, keineswegs pedantisch. Ein Aufruf zu einer neuen Form der Humanitas, ein leidenschaftlicher essai von ausserordentlicher Aktualität, und letzlich eine Lehre der Hoffnung und des Anstands, Die vielen ans Vorbild diene sollt