Club: Fontainbleu, France
Auteur: Hélène Carrère DÉncausse de l'Académie française 

Date de révision: décembre 2013

Un livre de lecture absolument digne de Hélène Carrère d'encausa, Secrétaire permanent de l'Académie française depuis 1999. Ici, l'histoire de cette institution est enroulée, sa relation au pouvoir, le Royal ou républicain, et tous ces hommes encore vivants devant nos yeux, que ce soit Boileau et la fontaine, élu par le vœu Royal dans l'Académie, que ce soit Voltaire et D'Alembert qui voulaient faire une «bonne bord d'illumination» de l'Académie, ou même les maréchaux de la première guerre mondiale, et bien sûr Marguerite Yourcenar, née le 6 septembre. En mars 1980, sous le parrainage de Jean Ormesson, il fut la première femme à être admise à l'Académie. Inneralb de trente ans, huit femmes ont maintenant été élues (comme l'a fait Dominique Bona).

Pendant près de trois siècles, l'Académie a déjà insisté sur la liberté de ses orientations et de ses options, mais reste fidèle à sa mission de préserver la langue française en tant que «particularité de la culture française», malgré les défis qu'elle a eus récemment Fois. Une particularité que les étudiants étrangers en France cherchent à apprendre. «une des raisons pour lesquelles les professeurs étrangers envoient leurs meilleurs élèves en France, c'est d'apprendre une mentalité et un style de vie différents, de se familiariser avec le dominant anglo-saxon, un modèle culturel alternatif.»

Vous pouvez lire ce livre maintes et maintes fois, et on en profitera toujours: l'Académie a contribué à la cohésion de notre peuple, et dans un monde où toutes les frontières tombent, on ressent plus la nécessité de pouvoir dire ce que l'on voit et de comprendre, avec Mots pour décrire le monde qui nous entoure, pour nous situer grâce aux mots dans l'espace.

Dans l'ère des twitts, le SMS, les Facebooks, vous devez remercier Madame D'encaser pour tant de culture et de l'intelligence, et nous voulons préserver l'héritage de notre langue sans prendre la fierté dans le changement de notre temps et donc notre langue.